Dans une analyse documentaire effectuée à la Clinique Mayo, publiée dans l’American Journal of Gastroenterology, les auteurs ont établi que la prévalence du syndrome de l’intestin irritable (SII) en Amérique du Nord se situait entre 3 et 20 %, la majorité des estimations de la prévalence se trouvant entre 10 et 15 %. Fait intéressant, la prévalence du SII à diarrhée prédominante (SII-D) et du SII à constipation prédominante (SII-C) était d’environ 5 % dans les deux cas. D’après les estimations de la prévalence selon le sexe qui ont été publiées, la prédominance féminine varie selon un rapport de 2:1 à 1:1 Le SII-C est plus courant chez les femmes. La prévalence du SII varie très peu selon l’âge. Les auteurs n’ont trouvé aucune étude réelle de l’incidence basée sur une population ni aucune étude sur l’histoire naturelle. Dans une cohorte examinée à deux reprises à un an d’intervalle, 9 % des sujets qui ne souffraient pas du SII au point de départ ont déclaré en souffrir à l’examen de suivi, générant un taux d’apparition de la maladie de 67 par 1000 années-personnes. Au total, 38 % des patients répondant aux critères du SII lors du premier examen ne répondaient pas aux critères du SII à l’examen de suivi d’un an.

En résumé, environ 30 millions de personnes en Amérique du Nord répondent aux critères diagnostiques du SII. Toutefois, les données se rapportant à l’histoire naturelle du SII sont plutôt rares. Selon les auteurs de l’étude, les chercheurs devraient renouveler les efforts en vue d’élaborer des essais destinés à faire ressortir l’épidémiologie réelle du SII.


Publié pour la première fois dans le bulletin The Inside Tract® numéro 133 – Septembre/Octobre 2002
Am J Gastroenterol 2002 Aug;97(8):1910-5