Pas de panique, il s’agit simplement d’être prudent

En 2007, des médecins en Ontario ont révélé trois cas de botulisme colonisant chez l’adulte, une maladie extrêmement rare causée par une toxine produite par la bactérie sporulée, Clostridium botulinum. Cela est particulièrement inquiétant du fait que tous les trois patients étaient également atteints de maladie de Crohn, une condition qui semble accroître la susceptibilité à la bactérie. Deux cas ont été signalés en novembre 2006 et un troisième en février 2007.

Il y a quatre catégories de botulisme qui touchent les humains : le botulisme d’origine alimentaire, le botulisme contracté par blessure et le botulisme colonisant chez le nourrisson et l’adulte. Les cas de botulisme d’origine alimentaire sont tellement rares au Canada que nous avons tendance à oublier que les spores de C. botulinum sont partout et que sa neurotoxine est la substance létale la plus puissante qui soit connue.

Nous devons souligner que seulement 10 cas de botulisme colonisant chez l’adulte ont été signalés dans le monde entier en l’espace de plus de 30 ans. Toutefois, par prudence, nous conseillons aux patients atteints de maladie de Crohn de consulter un professionnel de la santé immédiatement si n’importe lequel des symptômes suivants se présente : vomissement, diarrhée, nausée, fatigue, faiblesse musculaire ou ce qui est plus sévère encore, des symptômes neurologiques, notamment la descente des paupières, des pupilles fixes et dilatées, une vision trouble, une double vision, de la difficulté à avaler et de la difficulté à parler.


Publié pour la première fois dans le bulletin The Inside Tract® numéro 161 – Mai/Juin 2007
Health Canada http://hc-sc.gc.ca/dc-ma/more-autres/botulism-botulisme_e.html
Canadian Medical Association Journal. 2001.Feb;164(4).
Canadian Medical Association Journal. 1985. Dec;133(11):1141–1146.