La sensibilité aux sulfites se voit chez les personnes asthmatiques (~70 % des cas) et les personnes non asthmatiques (~30 % des cas). Le soufre provient de la pollution (dioxyde de soufre), d’aliments contenant des sulfites (additifs) et des emballages alimentaires (qui comprennent des composés contenant des sulfites aux fins de la désinfection).

 

Quels sont les symptômes de la sensibilité aux sulfites?

Les symptômes de la sensibilité aux sulfites sont les suivants : respiration sifflante, serrement de poitrine, asthme, diarrhée, nausées, vomissements, douleurs abdominales, étourdissements, bouffées vasomotrices (rougeurs au visage), difficulté à avaler, éruptions cutanées, urticaire et anaphylaxie (réaction grave).

 

Pourquoi des sulfites sont-ils ajoutés à des aliments?

Des sulfites sont ajoutés à des aliments pour prévenir le brunissement ou la décoloration. Ce sont des agents de conservation et des agents antimicrobiens. En 1987, le Règlement sur les aliments et drogues du Canada interdisait dorénavant l’ajout de sulfites aux fruits et légumes frais (sauf pour les raisins et les pommes de terre tranchées).

 

Quels sont les additifs contenant des sulfites qui sont permis dans les aliments?

Si vous suivez une diète faible en sulfites, vérifiez les étiquettes des aliments pour voir s’ils contiennent les éléments suivants :

  • Sulfite de sodium
  • Sulfate de sodium
  • Thiosulfate de sodium
  • Acide sulfureux
  • Dioxyde de soufre
  • Métabisulfite de sodium
  • Métabisulfite de potassium
  • Bisulfite de sodium
  • Sulfite acide de potassium
  • Dithionate de sodium

 

Peut-on enlever les sulfites des aliments?

On ne peut pas réduire le montant de sulfites ou les éliminer en lavant ou en cuisant les aliments; ils sont par ailleurs naturellement présents dans de nombreux aliments. Les sulfites doivent être obligatoirement mentionnés dans la liste des ingrédients figurant sur les étiquettes apposées sur les aliments. Cependant, il faut savoir que les aliments en vrac et les aliments de charcuterie, les boissons alcoolisées et les matériaux d’emballage des aliments pourraient contenir des sulfites qui ne figurent pas dans la liste des ingrédients sur les étiquettes.

 

Quels aliments sont à éviter dans les diètes faibles en sulfites?

Fruits et légumes
Fruits et légumes séchés
Jus congelés (sauf pour le jus d’orange)
Pommes de terre pelées ou tranchées commercialement
Pommes ou champignons tranchés et congelés
Cerises au marasquin
Raisins, jus de raisin, jus de citron/de limette
Pâte ou purée de tomate et ketchup

 

Lait et produits laitiers
Tous les produits laitiers contenant les aliments de consommation restreinte

 

Pains et céréales
Pâte à biscuits préparée commercialement
Tous les pains ou céréales faits avec des fruits ou légumes séchés ou de la noix de coco
Plats de pâtes alimentaires préparés commercialement (les pâtes ordinaires sont correctes)
Fonds de pâtisserie congelés

 

Viande et substituts
Thon en conserve
Gélatines
Crustacés (crabe, homard, crevette, calmar, écrevisse)

 

Autres
Vinaigres (sauf le vinaigre blanc distillé)
Mincemeat
Noix de coco
Cornichons et relishs
Cassonade, mélasse
Dextrose
Sel iodé
Confitures, gelées ou marmelades additionnées de pectine ou de gélatine
Certaines boissons alcoolisées (cidre, vin, bière, porto)
Certains médicaments

 

Conclusion

Les sulfites sont présents dans de nombreux aliments, médicaments et matériaux d’emballage d’aliments. Si vous croyez avoir une sensibilité aux sulfites, consultez votre médecin pour vous faire tester.


Mary Flesher, diététiste clinicienne
Publié pour la première fois dans le bulletin The Inside Tract® numéro 120 – 2000