Question :

J’ai une iléostomie, et l’on m’a dit que je devrais changer ma barrière cutanée  à port régulier à une barrière cutanée à port prolongé. Quelle est la différence?

 

Réponse :

Il existe différents types de barrières cutanées disponibles pour les personnes stomisées. La plupart des fournisseurs d’articles de stomie offrent une gamme de barrières cutanées. La sélection de la meilleure barrière cutanée pour votre type de stomie dépend de la fréquence de changement désirée ou requise de l’appareil, des caractéristiques des substances éliminées par votre stomie (selles ou urine, selles liquides ou formées, volume) et du coût.

Les barrières cutanées idéales devraient :

  • protéger la peau péristomiale des selles ou de l’urine;
  • fournir une adhérence sûre et fiable;
  • s’enlever en douceur de la peau lors du retrait de la barrière cutanée;
  • fournir une gestion efficace des stomies au niveau financier.

Les barrières cutanées sont composées d’une variété de matériaux comme le karaya, la pectine, la gélatine et d’autres matériaux synthétiques. Divers types d’adhésifs sont également utilisés sur les barrières pour permettre une adhérence immédiate et durable.

La composition exacte des barrières diffère d’un fournisseur à un autre. Malgré ces différences, les principes de base de sélection de barrières s’appliqueront toujours.

En général, les barrières cutanées à port régulier sont moins efficaces pour protéger la peau contre les selles liquides et l’urine. Il faudrait vous attendre à des temps de port plus courts si vous voulez utiliser une barrière à port régulier pour une iléostomie ou une urostomie (généralement pas plus de 3 à 4 jours). Ces types de barrières ont tendance à « fondre » plus facilement quand elles sont en contact avec les selles et les liquides (et avec le passage d’urine et de selles volumineuses ou plus fréquentes). Cela expose la peau péristomiale et la soumet à des irritations possibles si on les porte trop longtemps. Les barrières cutanées à port régulier fonctionnent bien pour l’élimination de selles formées telles qu’on les trouve typiquement chez ceux qui ont des colostomies. Comme les selles contiennent moins de liquide et que la stomie tend à fonctionner moins souvent, une barrière à port régulier ne « fondra » pas aussi facilement et des temps de port plus longs (de 5 à 7 jours) peuvent être atteints. Bien que l’adhérence soit fiable, elle est amoindrie dans le cas des barrières à port régulier, ce qui permet de faire des changements d’appareillage plus fréquents si requis ou désirés, sans causer de dommages à la peau.

Quant aux  barrières cutanées à port prolongé, elles sont conçues pour une plus grande résistance aux selles liquides et à l’urine. Par conséquent, des temps de port plus longs sont plus réalistes dans le cas de ces produits. Certaines barrières cutanées à port prolongé contiennent aussi des substances qui absorbent l’humidité des selles ou de l’urine, faisant gonfler ou bouffer la barrière cutanée autour de la stomie. Ce renflement améliore l’adhérence et la résistance au passage des selles ou de l’urine sous la collerette. La barrière se déplacera avec la stomie et le péristaltisme normal, et ne bouchera ou ne bloquera pas l’ouverture de la stomie. Les barrières cutanées à port prolongé ont aussi tendance à avoir une adhérence plus forte. Bien que cette adhérence aide à maintenir des temps de port plus longs, des précautions doivent être prises en enlevant la barrière pour éviter d’endommager la peau péristomiale. Les barrières à port prolongé sont un bon choix pour les personnes vivant avec une iléostomie ou une urostomie, leur offrant des temps de port plus longs, jusqu’à 7 jours. Celles qui vivent avec des colostomies et qui ont des selles liquides devraient considérer l’utilisation de barrières cutanées à port prolongé.

Le coût pourrait aussi influencer le choix d’une barrière cutanée appropriée. En général, les barrières à port prolongé ont tendance à être plus coûteuses, mais on devrait aussi prendre en considération le fait que leur fréquence de changement sera réduite. Aussi, si la peau péristomiale est bien protégée avec un appareillage à port prolongé et que l’irritation de la peau est évitée, vous pourriez peut-être ne pas avoir à utiliser des accessoires supplémentaires tel que les poudres. Certains styles d’appareillage comme ceux avec les barrières convexes pourraient n’être disponibles que pour port prolongé.

La durée de port de la barrière cutanée sera influencée par l’état de la peau péristomiale qui est évaluée lors du retrait de la collerette ainsi que l’évaluation de l’usure de la barrière cutanée. Une infirmière stomothérapeute peut vous aider à évaluer le type de barrière cutanée qui vous convient ainsi que la fréquence de changement d’appareillage recommandée.