En mai 2016, la fondation de Rome a publié les nouveaux critères de Rome IV pour le diagnostic du syndrome de l’intestin irritable (SII). La fondation de Rome est un organisme indépendant sans but lucratif qui soutient les activités conçues pour obtenir des données scientifiques et mettre au point des renseignements éducatifs contribuant au diagnostic et au traitement de troubles gastro-intestinaux fonctionnels. Des médecins partout dans le monde suivent les indications de cet organisme relativement au diagnostic du SII.

Ces changements récents viennent une décennie après la publication des critères de Rome III lors du congrès Digestive Diseases Week (DDW) de 2006. Des changements à la formulation et au système de sous-typage dans Rome IV illustrent l’évolution importante de la compréhension au sein de la communauté médicale des façons dont le SII touche les personnes qui en souffrent. Les critères de Rome III et de Rome IV sont présentés ci-dessous à titre de référence. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur Rome III, référez-vous au numéro 158 du bulletin Inside Tract®.

Rome III Rome IV
Un patient pourrait être atteint du SII s’il connaît une douleur ou des malaises* abdominaux récurrents depuis au moins trois mois, les symptômes ayant apparus au moins six mois auparavant et étant associés à deux ou plus de ces circonstances :

  • atténuation des symptômes avec la défécation; et/ou
  • apparition des symptômes associée à un changement dans la fréquence des selles; et/ou
  • apparition des symptômes associée à un changement dans la forme (apparence) des selles.

* Malaise signifie une sensation inconfortable qui n’est pas une douleur.

 

Un patient pourrait être atteint du SII s’il connaît une douleur abdominale récurrente au moins une fois par semaine en moyenne depuis les trois derniers mois, et qu’elle est associée à au moins deux de ces critères :

  • la défécation
  • un changement dans la fréquence des selles
  • un changement dans la forme (apparence) des selles

*Critères satisfaits pendant les trois derniers mois avec l’apparition de symptômes au moins six mois avant le diagnostic.

 


 

Analyse comparative

En comparant Rome III à Rome IV, le premier changement important que l’on remarque est le retrait du terme « malaises » des critères liés au SII. En mettant l’accent carrément sur la douleur comme facteur qui distingue le SII de la constipation fonctionnelle ou de la diarrhée fonctionnelle, Rome IV limite sensiblement le processus de diagnostic. Selon la fondation de Rome, les troubles intestinaux fonctionnels existent sur une échelle du taux de douleur ou de la consistance des selles.1 Lorsqu’il y a peu de douleur ou qu’elle est absente, les patients pourraient être atteints d’une diarrhée fonctionnelle ou d’une constipation fonctionnelle; il est cependant plus probable que les patients qui connaissent une douleur plus prononcée soient atteints du SII. Cela est appuyé par des preuves que les patients migrent souvent d’une catégorie à l’autre avec le temps.

Un deuxième changement ajoute l’inclusion de sous-types du SII. Le système de classification des critères de Rome III exigeait que les médecins prennent en considération le nombre total de selles d’un individu et les évaluent ensuite selon l’échelle de Bristol afin de classer le SII comme SII-C (constipation), SII-D (diarrhée), SII-M (mixte), ou SII-I (inclassable). Cependant, étant donné que les patients souffrant du SII peuvent passer de longues périodes où la consistance de leurs selles est normale, dans le cadre de Rome III, la majorité se retrouvait dans la catégorie SII-I (inclassable) en comparaison aux autres groupes. Selon cette observation et les résultats de la Rome Foundation Normative Symptom Study, les critères de Rome IV font maintenant référence à la proportion des jours où il y a uniquement présence de selles symptomatiques (c.-à-d. molles/aqueuses et dures/grumeleuses) plutôt que d’inclure toutes les selles (y compris les selles normales). Cela a pour effet de réduire considérablement le nombre de patients classés dans le groupe du SII-I.

 

L’avenir

Parallèlement à la diffusion des nouveaux critères de diagnostic de Rome IV, la fondation de Rome publiera des outils complémentaires pour aider les professionnels de la santé dans l’utilisation du nouveau système. Les outils comprennent cinq livres : The Rome IV Diagnostic Algorithms, The Rome IV Multidimensional Clinical Profile (MDCP), Rome IV for Primary Care and Non GI Clinicians, Rome IV Pediatric Functional GI Disorders, et un livre sur des questionnaires validés à l’intention des adultes et des enfants. Ensemble, ces ouvrages visent à fournir de meilleurs renseignements de fond aux médecins et aux patients qui tentent d’établir un diagnostic précis et de trouver des traitements ciblés et personnalisés qui fonctionnent.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 198 – 2016
1. What’s new for Rome IV. Fondation de Rome. Disponible à : http://theromefoundation.org/rome-iv/whats-new-for-rome-iv/. Consulté le 2016-06-20.