Où votre foie est-il situé et à quoi ressemble-t-il?

Gros organe plein, complexe et triangulaire, le foie est situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen juste sous le diaphragme et derrière les côtes, dépassant la ligne médiane jusqu’au côté gauche. Il est l’organe interne le plus gros et le plus lourd, pesant environ 1,5 kilogramme. Le foie est le seul organe qui reçoit le sang de deux sources : l’artère hépatique apporte le sang du cœur et la veine porte conduit tout le sang provenant des intestins. Le sang quitte le foie par les veines hépatiques. Au niveau microscopique, le foie se compose d’unités fonctionnant individuellement, appelées lobules, où l’on y trouve des vaisseaux sanguins, des canaux et des cordons intercalés de cellules hépatiques (hépatocytes).

 

Comment votre foie influence-t-il la digestion et l’absorption?

Les hépatocytes fabriquent la bile, un liquide alcalin jaune ou vert qui contient des sels biliaires. Le foie est aussi une glande en raison des fonctions de synthèse et de sécrétion de ses hépatocytes. La bile se déplace des cellules hépatiques par un réseau de canaux jusqu’à la vésicule biliaire où elle est emmagasinée et concentrée (jusqu’à cinq fois sa puissance originale). Pendant un repas, la vésicule biliaire relâche la bile dans l’intestin grêle pour aider à la digestion et à l’absorption des graisses alimentaires. La bile contient aussi des ions bicarbonate qui aident à neutraliser l’acide transporté de l’estomac à l’intestin grêle. Les sels biliaires, à l’origine du foie, aident à convertir la vitamine D en sa forme active qui est requise pour l’utilisation du calcium. Le foie joue aussi un rôle central dans l’absorption d’autres vitamines liposolubles.

 

Quelles sont les fonctions métaboliques de votre foie?

Le métabolisme désigne les processus et réactions biochimiques complexes qui se produisent dans le corps humain. Le métabolisme des glucides, du gras et des protéines nécessite l’intervention du foie, organe qui emmagasine le glucose (dérivés des glucides) lorsqu’il est en quantité abondante et le relâche au besoin, assurant ainsi une source constante d’énergie au corps. Le foie convertit aussi les gras en une source d’énergie pour le corps. C’est dans cet organe que les protéines sont décomposées en acides aminés et que les acides aminés sont convertis en glucose, gras et protéines. Enfin, on attribue au foie la synthèse du cholestérol et la régulation des taux de cholestérol.

 

Comment votre foie influence-t-il la coagulation du sang?

Les saignements dans le corps activent un système complexe de protéines plasmatiques appelées facteurs de coagulation qui favorisent la formation de caillots de sang. Le foie est responsable de la production de la plupart de ces facteurs de coagulation. Certains de ces facteurs requièrent la vitamine K pour leur synthèse et c’est le foie qui produit les sels biliaires essentiels à l’absorption intestinale de cette vitamine liposoluble. Un saignement incontrôlé peut se produire si les facteurs de coagulation ne sont pas produits ou si la vitamine K n’est pas absorbée.

 

Quelles autres protéines le foie fabrique-t-il?

Le foie fabrique la plupart des protéines trouvées dans le sang. L’albumine est une protéine essentielle fabriquée par le foie qui joue un rôle important dans la régulation du volume sanguin et dans la distribution des fluides dans le corps. La dysfonction hépatique peut se produire à cause de faibles taux d’albumine qui peuvent provoquer une rétention anormale de fluides, entraînant l’enflure des jambes et une distension abdominale. Le foie produit aussi la ferritine (protéine servant à emmagasiner le fer dans le corps) ainsi que des protéines se liant à des hormones, des lipoprotéines qui participent au transport du cholestérol et des protéines de phase aiguë qui jouent un rôle dans l’inflammation et l’infection.

 

Quelles sont les fonctions hormonales de votre foie?

Le foie a plusieurs fonctions principales qui sont associées aux hormones du corps. Par exemple, le foie intervient dans la conversion chimique de l’hormone thyroïdienne en sa forme la plus active. L’hormone thyroïdienne module le taux métabolique du corps, ce dernier étant la vitesse à laquelle les processus et les réactions biochimiques complexes se produisent. De plus, le foie sécrète la IGF-1, hormone qui favorise la croissance cellulaire. L’angiotensinogène est une autre hormone fabriquée par le foie. Cette hormone fait partie d’un système complexe qui régule les taux de sodium et de potassium dans les reins et joue un rôle dans le contrôle de la pression artérielle. De plus, le foie régule les taux d’hormones en décomposant et en éliminant ces messagers chimiques du corps lorsqu’ils ne sont plus requis.

 

Quel rôle votre foie joue-t-il dans la décomposition de substances indésirables?

De concert avec la rate, le foie aide à décomposer les vieux globules rouges en produits de dégradation, notamment la bilirubine et autres pigments biliaires. Le foie extrait ces produits du sang pour les éliminer par l’urine et les selles. Lorsque le foie ne fonctionne pas adéquatement, la bilirubine peut s’accumuler dans le corps, pouvant donner à la peau et aux yeux une apparence jaunâtre connue comme la jaunisse. Le foie joue aussi un rôle important dans la détoxification et la décomposition de poisons, de médicaments, d’alcool et de déchets. Chez les patients souffrant d’insuffisance hépatique, ces substances indésirables ont tendance à s’accumuler dans le corps et entraînent potentiellement des toxicités.

 

Le foie, un organe vraiment extraordinaire

Un foie qui fonctionne correctement est essentiel à la santé. Ce remarquable organe et glande travaille fort et est responsable d’une foule de fonctions corporelles vitales. Il joue un rôle critique dans la digestion et l’absorption de nutriments, les fonctions métaboliques complexes, la production de protéines et la production et régulation hormonales. En outre, il est l’organe principal qui intervient dans la dégradation de toute substance toxique confrontée par le corps, qu’elle soit ingérée, injectée, touchée ou inhalée afin de prévenir l’accumulation de déchets.

Note de la rédaction : Le foie, au cœur de votre santé gastro-intestinale, est à l’origine de la première mission de notre Société relativement à la sensibilisation des patients. Cet organe était le sujet d’une de nos premières brochures de renseignements publiées en 1976. C’est avec plaisir que la SCRI vous présente maintenant cet article et elle envisage de fournir des renseignements sur le foie de façon continue et régulière. Vous pouvez vous attendre à voir d’autres renseignements sur ce sujet dans les prochains numéros du bulletin Du Coeur au ventreTM.

 

Faits intéressants sur le foie

  • Le foie peut se régénérer! Aussi longtemps qu’il reste 25 % du foie en santé, il peut reprendre sa masse complète. Ses hépatocytes et d’autres cellules qui agissent à titre de cellules souches rendent cette régénération possible.
  • Les Grecs anciens connaissaient peut-être ce fait, puisque dans la mythologie grecque, les dieux punissaient Prométhée pour avoir donné le feu aux humains en l’enchaînant à un rocher où un vautour dévorait son foie. Chaque nuit son foie se régénérait et sa souffrance se répétait le lendemain – intéressant, compte tenu de ce que connaissons aujourd’hui sur le foie!
  • Non seulement est-il la plus grande glande du corps, mais sa fonction est la plus complexe.
  • Il contient 300 trillions de cellules spécialisées.
  • Plus de 500 fonctions essentielles se déroulent dans le foie.
  • Il peut produire jusqu’à un litre de bile par jour. Le corps réabsorbe la majorité des sels biliaires dans l’iléon terminal et les renvoie régulièrement directement au foie pour réutilisation.
  • Un foie en santé filtre environ 1,7 litre de sang par minute.
  • À tout moment donné, le foie contient environ 13 % de la circulation sanguine du corps.
  • Pendant la grossesse, le foie s’accroit en taille et poids pour répondre aux demandes métaboliques changeantes et à l’équilibre hormonal altéré de la mère.
  • Un Canadien sur dix – de n’importe quel âge – souffre d’une maladie du foie ou des voies biliaires, sous une forme quelconque.
  • Il existe de nombreuses maladies du foie.
  • L’obésité est la cause la plus courante de la stéatose hépatique, affection qui peut entraîner la cirrhose, une insuffisance hépatique et le cancer. On estime que 23 % des Canadiens adultes ont un indice de masse corporelle de 30 ou plus, les classant dans la catégorie « obèse ».
  • Un foie humain en santé contient une mise en réserve de vitamine A bonne pour une période d’environ deux ans.
  • Les Inuits ne consomment pas le foie des ours polaires, ni ne le donnent à leurs chiens à cause de ses quantités toxiques de vitamine A.
  • Nous savons tous que la consommation d’alcool a des conséquences néfastes sur le foie, mais saviez-vous que le tabagisme porte aussi atteinte au foie?
  • L’importance de la bile était reconnue remontant jusqu’à 400 av. J.‑C. Dans le cadre de la théorie humorale, Hippocrate croyait qu’un déséquilibre de n’importe laquelle des quatre humeurs corporelles, le sang, le flegme, la bile jaune, la bile noire, provoquait une maladie.
  • Quoique tentée en 1963, la première transplantation humaine du foie connaissant le succès s’est produite en 1967 en utilisant un organe provenant d’une personne décédée.
  • En 1989, des chirurgiens ont transplanté une portion du foie d’un adulte vivant dans un enfant; le résultat final fut une fonction normale du foie chez tous deux, donneur et receveur. Depuis ce temps, les dons d’organes d’un adulte vivant à un autre adulte se produisent avec une portion du foie du donneur remplaçant la totalité du foie du receveur. Au fil du temps, les deux foies croissent pour devenir des organes entiers. Bien qu’extraordinaire, cette procédure comporte quand même des risques.

Wilson W. Li, BSc (phm.), MD
Faculté de médecine, Université de la Colombie-Britannique
Publié pour la première fois dans le bulletin The Inside Tract® numéro 166 – 2008