Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMD numéro 207 – 2018

 

Nouvelle technologie en faveur des Canadiens ayant une carence en vitamine D!

La vitamine D est extrêmement importante pour la santé. Pendant des décennies, nous avons ajouté des suppléments de vitamine D dans les aliments afin de garantir un apport suffisant de ce nutriment vital. Notre corps a besoin de cette hormone pour absorber le calcium des aliments que nous mangeons, ce qui est essentiel à la santé osseuse et au ralentissement ou à la prévention de l’ostéoporose, du rachitisme et de l’ostéomalacie. Selon les recherches actuelles, il semblerait que la vitamine D soit tout aussi importante dans de nombreux autres aspects de la santé. Ces recherches démontrent qu’un faible apport en vitamine D contribuerait aux taux élevés de la maladie inflammatoire de l’intestin (MII) au Canada.1 La vitamine D appliquée topiquement pourrait bénéficier aux personnes souffrant de psoriasis, affection inflammatoire chronique de la peau qui provoque des plaques rouges ou squameuses qui démangent et sont douloureuses.2 La carence en vitamine D pourrait aussi contribuer au trouble affectif saisonnier et à la dépression.3,4 De récentes études ont aussi lié la carence en vitamine D à une fonction pulmonaire réduite, à une inflammation accrue des voies respiratoires et à de faibles résultats globaux chez les patients atteints d’asthme.5

Par le passé, la source de vitamine D la plus facilement disponible était le soleil, mais de nombreuses personnes travaillent et vivent aujourd’hui dans des parties du monde où il y a très peu de soleil. En outre, nous connaissons maintenant les risques d’une exposition prolongée aux rayons du soleil, dont les coups de soleil, les rides, les taches dues au soleil ainsi que le mélanome potentiellement mortel; ainsi bon nombre d’entre nous réduisent les périodes au soleil et se protègent au moyen d’écrans solaires avant d’aller à la plage en été. Alors qu’il est important de protéger notre peau contre les rayons dommageables du soleil, nous perdons aussi notre principale source de vitamine D, dont la production naturelle dans notre peau est stimulée par des rayons lumineux spécifiques du soleil. Puisque la vitamine D est extrêmement rare dans les aliments non enrichis (elle se trouve naturellement dans les poissons gras mais est ajoutée dans le lait et divers aliments transformés), de nombreux Canadiens sont susceptibles de présenter une carence en vitamine D s’ils ne prennent pas de suppléments. Ceci est particulièrement le cas des personnes souffrant de la MII, car l’inflammation de l’intestin peut nuire à l’absorption des nutriments provenant de la nourriture et des suppléments. De même, en raison du nombre d’heures réduit de lumière du soleil pendant le jour, notamment en hiver et dans les régions plus au nord, les rayons du soleil sont moins efficaces pour stimuler la production de vitamine D dans notre peau.

Une compagnie appelée SOLIUS s’est penchée pendant plusieurs années sur le développement d’une technologie qui isole et émet seulement les longueurs d’ondes lumineuses qui contribuent à synthétiser la vitamine D sans les rayons UVA nocifs présents dans l’énergie solaire. Après quelques minutes d’exposition à ces longueurs d’ondes lumineuses, le corps peut synthétiser la vitamine D dont il a besoin, mais sans les dommages causés par l’exposition au soleil, à toutes les longueurs d’ondes lumineuses, pendant la même période de temps. Selon SOLIUS, en une séance de traitement qui dure en moyenne moins de cinq minutes, la cabine de traitement autonome peut favoriser une production de vitamine D plus de 10 fois supérieure à ce que produit une heure de soleil le midi en été. L’appareil SOLIUS est placé dans des endroits accessibles, et vous pouvez réserver des traitements ainsi que gérer votre compte au moyen d’une application.

La cabine SOLIUS résout le problème le plus courant lié aux suppléments : leur absorption inadéquate. Le traitement en cabine se révèle une méthode efficace pour les personnes qui ne peuvent pas absorber de quantités adéquates de vitamine D dans leur tube digestif, comme celles qui souffrent d’une affection digestive. Grâce à cette cabine, elles peuvent obtenir toute la vitamine D dont elles ont besoin grâce à sa synthèse par la peau.

Pour ce qui est d’obtenir la vitamine D du soleil, il peut être difficile de savoir combien de temps il faut s’y exposer. Des facteurs tels que l’emplacement géographique, la couleur et le type de peau ainsi que la quantité de peau exposée peut nettement influer sur la vitesse à laquelle la peau synthétise la vitamine D. SOLIUS se sert d’un algorithme garantissant que chaque utilisateur passe en cabine la durée qui convient à son type de peau.

Récemment approuvé par Santé Canada, l’appareil SOLIUS a maintenant pignon sur rue à la pharmacie BioPro Biologics à Vancouver en C.-B., depuis septembre. La compagnie prévoit prendre de l’expansion en s’implantant dans d’autres emplacements canadiens au cours des prochains mois. Les clients pourront se procurer des abonnements mensuels afin d’accéder aux cabines au besoin. Pour en savoir davantage sur SOLIUS, visitez solius.com.


1. Ramagopalan SV et al. A ChIP-seq defined genome-wide map of vitamin D receptor binding: Associations with disease and evolution. Genome Research. 2010;20:1352-60.
2. Réseau canadien du psoriasis. Choix de traitement. Disponible à : https://www.canadianpsoriasisnetwork.com/fr/psoriasis/traitement/. Consulté le 2018-09-04.
3. Gloth FM 3rd et al. Vitamin D vs broad spectrum phototherapy in the treatment of seasonal affective disorder. Journal of Nutrition, Health, & Aging. 1999;3(1):5-7.
4. Vellekkatt F et al. Efficacy of vitamin D supplementation in major depression: A meta-analysis of randomized controlled trials. Journal of Postgraduate Medicine. 2018. doi: 10.4103/jpgm.JPGM_571_17.
5. Szymczak I et al. Can vitamin D help in achieving asthma control? Vitamin D “revisited”’: an updated insight. Adv Respir Med. 2018;86(2):103-109.