Si vous souffrez du syndrome de l’intestin irritable, de constipation chronique ou de diarrhée chronique occasionnée par une maladie inflammatoire de l’intestin ou encore d’une infection persistante à C. difficile, vous pourriez avoir développé un dysfonctionnement du plancher pelvien. Les personnes dont le symptôme prédominant est la constipation pourraient avoir une perte de coordination du plancher pelvien (dyssynergie/anisme), tandis que celles dont le symptôme prédominant est la diarrhée pourraient connaître une défécation impérieuse ou une incontinence fécale aux selles molles. Les physiothérapeutes ayant reçu une formation particulière dans ces domaines offrent des traitements qui peuvent aider.

Le plancher pelvien est formé de muscles qui aident à contrôler la défécation. Un bon mouvement des selles demande la coordination de contractions légères et profondes des muscles abdominaux et d’une relaxation complète du plancher pelvien. Le muscle pubo-rectal agit à titre de fronde qui, lorsqu’au repos, augmente l’angle entre le rectum et l’anus pour aider à la défécation. Le sphincter anal externe, à proximité de l’anus, aide à garder les selles à l’intérieur du rectum jusqu’à ce qu’il y ait une décision consciente d’aller à la selle. Le sphincter anal externe et le muscle pubo-rectal se relâchent en même temps, permettant la défécation.

 

Dyssynergie du plancher pelvien

Si vous souffrez de constipation chronique, vous pourriez acquérir sans le vouloir une habitude inefficace lorsque vous passez des selles : les muscles abdominaux se bombent (se distendent) pendant que le plancher pelvien se contracte, ces efforts n’arrivant pas à faire passer les selles à travers la barrière musculaire solide. Les symptômes comprennent notamment le passage de seulement une petite quantité de selles à la fois, menant généralement à des visites répétées à la salle de toilette dans une courte période de temps pour essayer d’évacuer le reste des selles. Il peut y avoir une fuite lente des selles qui restent dans le rectum, provoquant une incontinence fécale.

Souvent, une des habitudes inefficaces consiste à peiner pour déféquer en gardant la bouche fermée très serrée (c.-à-d., essayer d’expirer lorsque les voies respiratoires sont fermées), ce qui peut produire ou empirer un prolapsus pelvien. Un prolapsus pelvien se produit, par exemple, lorsque la paroi rectale se déplace de sa position initiale. Lorsque la paroi entre le rectum et le vagin se distend dans le vagin, il s’agit de prolapsus de la paroi postérieure du vagin (rectocèle) et lorsque la paroi dépasse de l’anus, il s’agit de prolapsus rectal.

 

Comment la physiothérapie peut-elle aider?

Un physiothérapeute ayant une formation en réhabilitation du plancher pelvien peut pratiquer un examen complet du prolapsus pelvien et évaluer des stratégies pour favoriser l’évacuation des selles. L’examen peut comprendre un examen digital du vagin (chez les femmes), un examen digital rectal, l’observation et la palpation du périnée et de la paroi abdominale et une évaluation au moyen de la rétroaction biologique électromyographique (EMG). Lors de la rétroaction biologique EMG, à l’aide d’outils informatiques, le physiothérapeute vous montre les réponses physiques obtenues lorsque vous êtes exposé à une variété de stimulus ou de signaux.

Le but du traitement est de développer votre capacité à totalement relaxer le plancher pelvien tout en permettant aux forces de propulsion légères des muscles abdominaux profonds d’évacuer complètement les selles. Un physiothérapeute offrira une éducation sur l’anatomie du plancher pelvien et sa fonction, sur le dysfonctionnement et la dyssynergie du plancher pelvien, sur les mécanismes de contrôle des intestins et sur la physiothérapie. Votre physiothérapeute passera aussi en revue les habitudes intestinales saines y compris le positionnement, le temps passé sur la toilette et les moyens de favoriser de bonnes habitudes intestinales. Votre physiothérapeute vous aidera à aborder les problèmes d’alimentation contribuant à la constipation et pourrait vous demander de tenir un journal de votre activité physique et de votre consommation de fibres et de liquides. Vous pourriez trouver utile de discuter avec un diététiste professionnel de toutes modifications importantes apportées à votre régime alimentaire.

À l’aide des rétroactions de votre physiothérapeute et de la rétroaction biologique EMG, vous pouvez entreprendre une réadaptation de votre contrôle moteur et apprendre à votre corps à répondre à nouveau de façon automatique aux stimulus liés à la contraction et à la relaxation du plancher pelvien. Votre physiothérapeute suggérera aussi des stratégies de gestion pour tout prolapsus, le cas échéant.

 

Rétroaction biologique électromyographique (EMG)

Des électrodes de surface (internes ou externes) mises en place par le physiothérapeute détectent les contractions et les relaxations musculaires. L’information recueillie par l’appareil de rétroaction biologique est affichée sur un écran afin que vous et votre physiothérapeute puissiez la voir. Les électrodes internes peuvent être vaginales ou rectales. Des électrodes externes peuvent être placées d’un côté ou de l’autre de l’anus. Les électrodes externes offrent l’avantage de pouvoir se déplacer ou changer de position (p. ex., passer d’une position assise à une position debout) sans avoir à ajuster la posture pour garder l’électrode en place, ce qui rend possible un scénario plus réaliste. La rétroaction biologique EMG est un traitement sécuritaire avec très peu de contre-indications.

 

Défécation impérieuse ou incontinence fécale aux selles molles

Les muscles du plancher pelvien devraient se resserrer au bon moment pour contenir les selles afin de pouvoir se rendre aux toilettes à temps pour déféquer. La perte involontaire de selles (incontinence fécale) peut se produire si les muscles du plancher pelvien manquent de force, d’endurance ou de contrôle fonctionnel. La physiothérapie contre la défécation impérieuse ou l’incontinence fécale aux selles molles comporte un élément éducatif (p. ex., anatomie et fonction du plancher pelvien, mécanismes du contrôle des intestins, thérapie physique) aussi bien que des exercices proprioceptifs et de contrôle moteur du plancher pelvien. Votre physiothérapeute pourrait se servir d’une rétroaction biologique EMG et il vous montrera des exercices ciblant le plancher pelvien que vous pourrez intégrer à vos activités quotidiennes, comme tousser, éternuer, soulever, vous lever d’une position assise, vous tenir debout, faire de l’exercice.

 

Trouver un physiothérapeute agréé

Vous pouvez trouver un physiothérapeute auprès de votre association régionale de physiothérapeutes (voir le tableau ci-dessous). Cherchez un physiothérapeute agréé dont l’intérêt et la formation portent sur l’incontinence ou le plancher pelvien. Avant de prendre rendez-vous, informez-vous de l’expérience du physiothérapeute dans le traitement de la dyssynergie du plancher pelvien ou de l’incontinence fécale. Certaines régions ont des cliniques qui se concentrent uniquement sur le dysfonctionnement du plancher pelvien. À moins que votre régime d’assurance-maladie complémentaire ne l’exige, vous n’avez pas habituellement à obtenir la recommandation d’un médecin pour consulter un physiothérapeute.

 

Trouver un physiothérapeute
Alberta www.physiotherapyalberta.ca
Colombie-Britannique www.bcphysio.org
Manitoba www.mbphysio.org
Nouveau-Brunswick Courriel : physionb@nb.aibn.com
Terre-Neuve-et-Labrador Courriel : collegept@nf.aibn.com
Territoires du Nord-Ouest et Nunavut www.hss.gov.nt.ca/fr
Nouvelle-Écosse www.physiotherapyns.ca
Ontario www.opa.on.ca
Île-du-Prince-Édouard Courriel : joyce8184@gmail.com
Québec www.oppq.qc.ca
Saskatchewan www.saskphysio.org
Yukon www.yukonphysiotherapy.org

 


Laura Werner, B.Kin., M.Pht., physiothérapeute agréée
Dayan Physiotherapy and Pelvic Floor Clinic
Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 185 – 2013