Pour bon nombre de personnes souffrant d’une maladie ou d’un trouble digestif tel que le syndrome de l’intestin irritable (SII), la maladie inflammatoire de l’intestin (MII), la dyspepsie fonctionnelle ou le reflux gastro-œsophagien (RGO) pathologique, le stress et les changements à la routine qui se produisent souvent pendant le temps des Fêtes peuvent considérablement aggraver leurs symptômes. C’est le temps de l’année où l’on désire vraiment que ceux-ci s’atténuent. Voici certaines mesures que vous pouvez prendre pour minimiser les symptômes et profiter confortablement de la saison des Fêtes.

 

1 : Planifiez votre congé des Fêtes.

Si vous voyagez, songez à l’endroit où vous serez et à ce dont vous aurez besoin pour être confortable. Devez-vous savoir où est l’emplacement des toilettes à l’avance? Serez-vous sur un long vol où vous devrez alors apporter des collations qui conviennent à vos intestins? Allez-vous séjourner chez des membres de votre famille ou loger dans un hôtel? Si vous restez à la maison pendant les Fêtes, vous devriez quand même songer à certaines choses. Recevez-vous votre famille? Devez-vous préparer des espaces où les gens dormiront ou planifier de grands repas? Posez-vous ces questions bien avant le début des Fêtes, afin d’élaborer un plan. Assurez-vous d’avoir tout ce dont vous avez besoin à l’avance afin de réduire votre stress pendant les Fêtes et assurez-vous de ne rien oublier d’important.

 

2 : Faites bien vos valises pour assurer votre tranquillité d’esprit

En parlant de planification, assurez-vous d’emporter avec vous tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour votre séjour hors de la maison. Si vous êtes atteint de la MII ou de la SII à diarrhée prédominante, les aliments gras et le stress peuvent accroître la possibilité de connaître des épisodes d’incontinence fécale, expérience que vous ne voulez pas vivre pendant une réunion de famille. Ces choses peuvent se produire cependant, et savoir que vous avez une paire de pantalons de rechange, d’autres sous-vêtements, des serviettes et tout autre article nécessaire pour composer avec le problème vous donnera l’assurance que vous pouvez gérer toute situation qui se présente. Les personnes qui connaissent des ballonnements graves devraient avoir des vêtements confortables avec eux. Envisagez de porter une paire de pantalons extensibles ou une robe ample, ou d’avoir un de ces articles à portée de main si le besoin se présente de réduire la pression occasionnée par des ballonnements.

 

3 : Gâtez-vous sans abuser

Ce n’est un secret pour personne que le temps des Fêtes gravite autour de la nourriture, surtout des aliments riches et à haute teneur en gras qui peuvent sensiblement aggraver chez certains les symptômes de la MII, du SII, de la dyspepsie fonctionnelle et du RGO. Il est important de connaître la quantité de ces aliments que vous pouvez consommer sans éprouver de problèmes, et de ne pas trop manger. N’empilez pas ces aliments décadents sur votre assiette, mais dégustez-en de petites portions selon vos préférences et la gravité de vos symptômes. Essayez d’éviter les pires contrevenants : les aliments qui vous rendent malade à coup sûr. Vous pouvez aussi songer à des façons de rendre vos aliments favoris moins nocifs pour vos intestins. Si vous souffrez de la maladie cœliaque, préparez des substituts exempts de gluten et apportez-les afin de ne pas vous sentir délaissé lorsque tout le monde mange de la farce et des petits pains. Si vous avez besoin de réduire la quantité de gras dans vos aliments, essayez d’expérimenter avec des herbes aromatiques et des condiments à faible teneur en gras. Si vous êtes intolérant au lactose, il existe de nombreux produits pour remplacer les produits laitiers dans les recettes.

 

4 : Prenez vos médicaments

Avec le brouhaha des Fêtes, il peut être difficile de vous souvenir de prendre vos médicaments. Il est cependant particulièrement important de vous assurer de suivre votre plan de traitement pour maîtriser vos symptômes d’un jour à l’autre lorsque vous êtes exposé à des conditions stressantes. Configurez des rappels sur votre téléphone intelligent ou dans un journal afin de ne pas oublier de prendre vos médicaments pendant le tumulte des Fêtes! Assurez-vous d’emporter vos médicaments sur ordonnance en quantité suffisante et incluez aussi tout médicament en vente libre dont vous pourriez avoir besoin, tel que des médicaments antidouleur ou des antiacides. Ceci s’applique aussi à d’autres types de traitement. Si vous savez que l’exercice atténue vos symptômes, prenez le temps de faire une marche le matin. Si vous savez que manger de petits repas permet de contrôler vos symptômes, consommez de petites portions pendant les repas en famille et gardez des collations saines à portée de main pour manger entre les repas. Essayez de respecter tous les autres aspects de la gestion de votre maladie. Si vous prenez régulièrement note de vos symptômes dans un journal, continuez de le faire pendant les Fêtes, même si vous ne prenez que quelques minutes chaque jour pour rapidement rédiger un aperçu de la journée.

 

5 : Assurez-vous de vous détendre

Vous pourriez avoir à voyager, à passer de nombreuses heures à travailler dans la cuisine ou à composer avec le stress qui pourrait faire son apparition lors de vos interactions avec les membres de votre famille que vous n’avez pas vu depuis un certain temps. N’en faites pas plus que ce que vous pouvez prendre en charge. Il vous est permis de prendre une pause – n’hésitez pas à demander de l’aide au besoin. Servez-vous aussi d’une quelconque technique s’avérant utile pour réduire votre niveau de stress, telle que des exercices de respiration, le yoga, la méditation ou des bains chauds, et assurez-vous de dormir suffisamment.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 204 – 2017
Photos : pixabay.com