Depuis l’identification du virus de l’hépatite C (VHC) en 1989, les scientifiques lui ont attribué plus de 500 000 décès par année partout dans le monde. Des millions d’autres personnes souffrent des symptômes chroniques qu’il occasionne.

Le VHC peut endommager le foie. L’infection se manifeste comme une hépatite C aiguë et bien qu’elle puisse se résorber sans occasionner de conséquences sérieuses, environ 75 % des personnes infectées développeront une hépatite C chronique. De nombreuses personnes ignorent qu’elles sont porteuses du VHC. Consultez notre infographie pour obtenir d’autres renseignements à ce sujet.

La bonne nouvelle : Les recherches ont donné naissance à de nouvelles combinaisons de médicaments qui ont catapulté le traitement de l’hépatite C de la simple gestion de l’infection à la guérison. Ce qui est remarquable, c’est que ces médicaments sont faciles à prendre, leur durée de traitement est plus courte, ils ont moins d’effets secondaires et ils sont hautement efficaces, guérissant plus de 90 % des cas. La thérapie actuelle pour guérir l’hépatite C s’appuie sur des médicaments pris pour une période de 8 à 48 semaines, selon le patient en question et le génotype viral.

 

Le contexte canadien

Lorsque Santé Canada approuve un médicament (émet un avis de conformité), en se fondant sur des preuves attestant de son innocuité et de son efficacité, ce médicament est soumis au Programme commun d’évaluation des médicaments (PCEM), l’organisme qui examine les technologies de la santé et le rapport coût-efficacité des médicaments et des instruments au nom des régimes d’assurance-médicaments publics (sauf au Québec).

Harvoni® a fait l’objet d’un avis de conformité le 15 octobre 2014 et Holkira™ PAK le 22 décembre 2014 en guise de traitements contre l’hépatite C. Cela signifie que ces médicaments sont maintenant en vente au Canada et que de nombreux régimes d’assurance-médicaments privés offrent déjà une couverture. Pourtant, la couverture de ces médicaments par les régimes d’assurance-médicaments publics (c’est-à-dire leur inscription sur les listes des médicaments assurés) doit suivre un processus d’examen secondaire au PCEM. Lorsque ces médicaments sont présentés au PCEM, la Société GI et d’autres groupes de patients préparent des analyses de l’impact de ces médicaments sur les patients en vue de garantir que les examinateurs tiennent compte des préoccupations touchant les patients.

Le PCEM a émis des conclusions en faveur d’Harvoni®. Holkira™ PAK, pour sa part, fait actuellement l’objet d’un examen rapide. À l’heure actuelle, la majorité des régimes publics canadiens couvrent Harvoni® et nous espérons une disponibilité semblable pour Holkira™ PAK une fois que celui-ci aura complété le processus. Il est logique, pour nous et pour les patients que nous représentons, que lorsqu’un médicament offrant un remède est disponible, la personne atteinte de la maladie devrait y avoir accès. À la fois les patients qui n’ont pas répondu à d’autres traitements et ceux qui n’ont subi encore aucun traitement devraient avoir accès à un remède.

 

Traitements révolutionnaires

Le VHC se réplique en utilisant des protéines pour créer des copies de lui-même. Ces nouvelles thérapies attaquent le VHC en inhibant directement les protéines essentielles à sa réplication. De nombreuses sortes d’antiviraux à action directe (AAD), armés de mécanismes d’action uniques, sont maintenant disponibles en combinaison, avec ou sans la ribavirine, et dans certains cas avec un interféron pégylé.

Sovaldi® (sofosbuvir) est un inhibiteur nucléotidique de la polymérase NS5B, administré par voie orale sous forme d’un seul comprimé, une fois par jour. Il est utilisé en combinaison avec la ribavirine seule dans le cadre d’un traitement de 12 à 24 semaines (pour les génotypes 2 et 3) ou avec un interféron pégylé et la ribavirine dans le cadre d’un traitement de 12 semaines (pour les génotypes 1, 2 et 3).

Harvoni® (sofosbuvir/ledipasvir) est une combinaison de ledipasvir, un inhibiteur de la NS5A, lequel est coformulé avec le sofosbuvir et dont le régime posologique est un seul comprimé administré par voie orale, une fois par jour. Dans le cadre d’un traitement de 8 à 24 semaines, ce régime est actuellement grandement utilisé au Canada pour la maladie de génotype 1, avec de nouvelles données appuyant le traitement pour d’autres génotypes.

Holkira™ PAK (ombitasvir/paritaprevir/ritonavir et dasabuvir) est une combinaison de trois AAD plus le ritonavir administrée par voie orale, sous forme de quatre comprimés divisés en deux doses par jour. Le régime comprend un inhibiteur de la protéase de la NS3, un inhibiteur de la NS5A et un inhibiteur non-nucléosidique de la polymérase NS5B. Ce médicament est utilisé avec ou sans la ribavirine pour une durée de traitement de 12 (la plupart des patients) ou 24 semaines, selon le patient individuel. Au Canada, il est approuvé et largement utilisé uniquement chez les personnes aux prises avec l’hépatite C de génotype 1, quoiqu’il existe de nouvelles données appuyant l’utilisation pour d’autres génotypes.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 193 – 2015