L’ostéoporose (fragilité des os) ne fait pas partie du processus normal du vieillissement. C’est une maladie. L’ostéoporose est un trouble osseux qui se caractérise par une perte de la résistance des os, exposant les personnes atteintes à un risque accru d’une fracture occasionnée par un événement peu traumatique ou une chute d’une hauteur normale. De nombreuses affections peuvent occasionner ce risque accru de fracture. Les plus courantes sont la maladie cœliaque, la maladie de Crohn, la malabsorption de nutriments, la polyarthrite rhumatoïde, l’hypogonadisme et le diabète sucré de type 1. Les bonnes nouvelles sont qu’avec un traitement adéquat vous pouvez ralentir ou prévenir cette maladie débilitante qui peut vous arracher votre indépendance si vous souffrez d’un effondrement vertébral ou d’une fracture de la hanche. Les recherches démontrent que pour de nombreuses raisons, certaines personnes choisissent de ne pas suivre le traitement recommandé, et ne discutent pas de leurs réticences avec leur médecin.

Avez-vous déjà décidé de ne pas entreprendre un traitement à cause de problèmes gastro-intestinaux préexistants? Quel en a été le résultat? La maladie a-t-elle continué d’être problématique? L’absence de traitement aura-t-elle des répercussions d’ici 10 ans? Le problème est-il disparu sans intervention?

Des chercheurs ont mené une étude auprès de femmes atteintes d’ostéoporose pour examiner les raisons pour lesquelles un traitement contre l’ostéoporose ne serait pas amorcé chez une population dont les soins sont gérés.1 Cette étude révèle que chez les femmes à l’étude ayant reçu un diagnostic d’ostéoporose et dont le médecin a recommandé un traitement contre l’ostéoporose, 38 % n’ont pas entrepris un traitement dans les deux ans suivant le diagnostic. Fait intéressant, les chercheurs ont constaté que les raisons les plus courantes données pour ne pas amorcer un traitement recommandé contre l’ostéoporose étaient la présence de troubles gastro-intestinaux préexistants, et les inquiétudes relativement aux effets secondaires du traitement et au coût des médicaments.

De nombreux médicaments sont accompagnés d’une liste d’effets secondaires comme les nausées, la diarrhée, les malaises gastriques, la constipation, etc. Cette étude a révélé que des inquiétudes relativement à des troubles gastro-intestinaux préexistants sont une raison courante pour ne pas entreprendre un traitement; il peut y avoir des solutions de rechange, donc parlez-en avec votre médecin.

Il est important de comprendre les avantages et les risques dans le contexte de vos croyances en ce qui concerne la prise de médicaments.2 Vous devez être conscient que les réactions aux médicaments peuvent varier avec l’âge, les antécédents médicaux, le mode de vie et la bonne prise du médicament. Le médecin ou le professionnel de la santé qui prescrit le médicament examinera tous ces facteurs. Il discutera des avantages et des risques du médicament ainsi que de vos inquiétudes, puis en faisant appel à sa formation et à son expérience, il recommandera le traitement qui, à son avis, saura offrir les meilleurs avantages par rapport aux risques, et ce, tout en tenant compte de vos problèmes de santé.

Si vous acceptez une ordonnance, le médecin s’attend alors à ce que vous respectiez le traitement, c’est-à-dire que vous preniez le médicament comme prescrit pour la durée prescrite. Malheureusement, le non-respect est très courant et problématique pour de nombreuses maladies chroniques, y compris l’ostéoporose.3,4

Le système de santé évolue constamment. Aujourd’hui, comme patients, vous devez faire appel à une équipe interprofessionnelle de médecins, de pharmaciens, d’infirmières, de physiothérapeutes et de diététistes pour obtenir le soutien et l’éducation nécessaires. Comme le souligne le livre The Osteoporosis Book: Bone Health, il est important que vous participiez à vos propres soins de santé, puisque vous êtes en mesure de partager des connaissances uniques avec votre équipe. Vous êtes l’expert en ce qui concerne votre comportement, vos opinions et ce que vous êtes prêt à faire ou nonpour obtenir le résultat voulu. Par exemple, si un médecin vous dit que le médicament dont vous avez besoin requiert une injection chaque jour, mais que vous n’avez pas l’intention d’entreprendre le traitement puisque vous n’aimez pas les aiguilles, il est important d’en discuter avec votre équipe. Vous n’êtes pas la première personne à ne pas aimer les injections.5 De plus, si certains médicaments vous ont causé des troubles gastro-intestinaux ou que vous avez entendu dire qu’ils pouvaient en causer, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien. Faites un suivi auprès de l’équipe puisqu’elle pourrait vous suggérer d’autres options ou idées pour gérer le problème en question. Certains des effets secondaires occasionnés par les médicaments contre l’ostéoporose peuvent s’atténuer tout simplement en buvant suffisamment d’eau avant et après la prise du médicament, ou en choisissant une différente méthode d’administration. En fait, certains médicaments peuvent être obtenus en des formats divers, leur administration se faisant par injection, par voie intraveineuse ou par voie orale. Au besoin, discutez d’un compromis afin d’atteindre votre objectif ou de vous en rapprocher le plus possible, de conserver ou d’améliorer votre santé et votre bien-être.

Comme membre le plus important de votre équipe, présentez-vous bien prêt à vos rendez-vous. Conservez un dossier renfermant vos antécédents médicaux, les antécédents de votre famille, vos médicaments et tout résultat de test ou de radiographie. Notez vos questions en ordre de priorité afin de discuter de vos questions les plus importantes en premier.

N’oubliez pas que votre médecin ou d’autres membres de votre équipe voient des centaines de personnes au cours d’une année, mais que votre expérience, bien que précieuse, se limite à une personne. Travaillez avec votre équipe afin de trouver un compromis acceptable pour gérer votre santé si vous souffrez d’un problème gastro-intestinal ou d’un autre trouble.


Gwen Ellert, M.Ed., IA
Infirmière enseignante
Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 196 – 2015
Photo : © bigstockphoto.com/Wavebreak Media Ltd
1. Yu, J., Brenneman, S.K., Sazzonov,V., Modi, A.. (2015). Patient and Preference. 5,9 821-830.
2. Lau, E., Papaioannou, A., Dolovich, L., Adachi, J., ET AL (2008). Patients’ adherence to osteoporosis therapy: Exploring the perceptions of postmenopausal women. Can Fam Physician. 54, 394-402.
3. Josse, R.G., (2011). Adherence to osteoporosis treatment. CPJ. 144 (SUPPL 1), S21.
4. The National electronics Library for Medicine. Medicines Management Overview. March 2013. Adherence with Prescribed Medications: An annotated bibliography of publications from 2012.
6. The Osteoporosis Book: Bone Health 4th edition (2016). Trelle Enterprises Inc. Sandhill Distributors.