Évaluation de produit

Nouveau supplément de fer hémique : OptiFer® Alpha

Lorsque les patients développent des maladies et des troubles gastro-intestinaux, la manifestation de carences nutritionnelles est courante. L’inflammation peut réduire la capacité du corps à absorber certains nutriments chez les patients dont la maladie de Crohn ou la maladie cœliaque n’est pas traitée. De même, les saignements gastro-intestinaux peuvent entraîner des pertes de fer chez les personnes souffrant de la maladie de Crohn, de colite ulcéreuse ou d’un ulcère gastro-duodénal. Certains patients évitent certains aliments ou réduisent leur apport alimentaire en raison des symptômes, lesquels comprennent des nausées, des vomissements et la diarrhée et accompagnent couramment un bon nombre de différents troubles et maladies du tractus digestif, y compris la gastroparésie, la maladie inflammatoire de l’intestin, le syndrome de l’intestin irritable et la dyspepsie fonctionnelle. Dans de telles situations, les patients peuvent développer une anémie due à une carence en fer.

Heureusement, de nombreux suppléments sont à la disposition de ces patients pour les aider à accroître le taux de fer dans le sang. Il existe deux types principaux de fer : le fer hémique et le fer non hémique. On retrouve le fer hémique uniquement dans la viande (y compris la volaille et le poisson); sous cette forme, le fer est lié à des protéines précises qui aident le corps à l’absorber et à l’utiliser plus facilement. Le fer non hémique se trouve dans les œufs et les aliments végétaux et n’est pas lié à ces protéines.

La majorité des suppléments de fer contiennent du fer non hémique, parce qu’il est généralement plus facile à fabriquer et moins cher. Toutefois, en raison des fortes doses requises et de leur faible capacité d’absorption, les suppléments de fer non hémique provoquent bien souvent des symptômes gastro-intestinaux, y compris des douleurs abdominales, la constipation, la diarrhée, des nausées et des vomissements. Ces effets secondaires, combinés à des symptômes préexistants possibles, rendent difficile pour les personnes souffrant d’une maladie ou d’un trouble gastro-intestinal de tolérer les suppléments de fer non hémique. Le fer non hémique peut aussi être plus difficile à absorber par le corps (faible biodisponibilité). Il est souvent nécessaire de combiner le fer non hémique avec la vitamine C en vue d’en accroître l’absorption. On peut aussi éviter certains types d’aliments et de boissons qui pourraient en bloquer l’absorption, notamment le chocolat et le café. Cela dit, il existe de nouveaux suppléments qui utilisent le fer hémique, lequel est bien plus efficace.

OptiFer® Alpha est un supplément de fer hémique qui est aisément absorbé (grande biodisponibilité) par l’entremise du récepteur hémique qui se trouve dans l’intestin. En raison de la faible dose requise et de sa grande capacité d’absorption, le fer hémique cause un moins grand nombre d’effets secondaires gastro-intestinaux. De plus, les aliments et les boissons que vous consommez n’ont aucun effet sur le taux d’absorption du fer hémique. OptiFer® Alpha peut aussi se prendre sans danger pendant la grossesse, lorsqu’il est souvent nécessaire de prendre un supplément de fer en raison du risque accru d’anémie due à une carence en fer.

Les personnes qui souffrent d’une carence en fer et qui ont de la difficulté à tolérer les suppléments typiques de fer non hémique en raison des effets secondaires devraient songer à parler à un médecin de la possibilité d’essayer OptiFer® Alpha. Rendez-vous dans le site www.optiferalpha.com pour vous renseigner sur ce produit.

Rappelez-vous que ce n’est pas ce que vous consommez, mais bien ce que votre corps absorbe.

 

Pourquoi avons-nous besoin de fer?

Le fer est une composante essentielle de la protéine présente dans les globules rouges qui transporte l’oxygène des poumons jusqu’aux cellules partout dans le corps (hémoglobine). Lorsqu’une personne n’absorbe pas assez de fer (en raison d’un pauvre apport alimentaire ou d’une inflammation dans le tractus intestinal) ou lorsqu’une personne perd trop de fer (en raison de saignements), le corps se voit incapable de produire suffisamment d’hémoglobine, ce qui cause une anémie.

Parmi les symptômes d’une anémie due à une carence en fer, notons : la fatigue, des étourdissements, des maux de tête, l’insomnie, une pâleur, des essoufflements à l’effort, des fringales pour des choses non comestibles (pica), les mains et les pieds froids, une enflure de la langue, des ongles fragiles, des cheveux cassants et un pouls irrégulier.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 201 – 2017