Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMD numéro 207 – 2018

 

Quel est le meilleur traitement contre le SII?

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est un trouble gastro-intestinal fonctionnel très courant. Il touche de 13 à 20 % des Canadiens et occasionne des symptômes qui comprennent des douleurs abdominales, des ballonnements et de la constipation ou de la diarrhée. Le traitement contre le SII est complexe puisque l’on ne sait pas trop ce qui le cause; la plupart des patients doivent entreprendre une approche combinée, c’est-à-dire apporter des changements à leur mode de vie et à leur régime alimentaire, ainsi que prendre des suppléments et suivre un régime médicamenteux.

Une étude prospective réalisée en Allemagne en 2017 visait à analyser l’efficacité de deux traitements courants contre le SII : le yoga et le régime appauvri en FODMAP.1 Le régime appauvri en FODMAP consiste à éliminer certains types de glucides de l’alimentation. Il s’agit notamment des oligosaccharides, des disaccharides, des monosaccharides et des polyols fermentescibles, lesquels contribuent possiblement aux symptômes du SII. L’étude comptait 59 patients atteints du SII répartis de façon aléatoire par les chercheurs à soit des classes de yoga, soit des séances de counselling en nutrition pour la gestion du régime appauvri en FODMAP.

Un instructeur de Hatha yoga a offert aux participants des leçons de yoga en groupe deux fois par semaine pendant 12 semaines. Ces séances, d’une durée d’environ 75 minutes chacune, ont été conçues spécialement pour aider les personnes présentant des symptômes digestifs. En plus de ces leçons, les sujets ont reçu un manuel écrit et trois vidéos d’enseignement d’une demi-heure pour qu’ils puissent pratiquer le yoga à la maison entre les classes. Les chercheurs les ont encouragés à s’exercer quotidiennement.

Les membres du groupe affecté au régime appauvri en FODMAP ont reçu quatre séances de counselling nutritionnel d’une durée de 60 à 90 minutes, dont deux leçons de groupe et deux séances privées avec une nutritionniste. Les chercheurs ont également fourni aux participants de nombreuses ressources à emporter à la maison, y compris un dépliant contenant des instructions détaillées sur la façon de suivre un régime appauvri en FODMAP, des recettes faciles à faible teneur en FODMAP et une liste des aliments qui ne sont pas à faible teneur en FODMAP, accompagnée de suggestions pour remplacer ces aliments. Après les 12 premières semaines, les chercheurs ont demandé aux participants de tester leur tolérance à des aliments contenant des FODMAP différents en testant un type d’aliment par semaine pendant deux ou trois jours pour voir si les symptômes s’aggravaient. Les sujets ont rempli un journal alimentaire pendant six jours avant l’étude, ainsi qu’un autre journal alimentaire pendant 6 jours durant la dernière semaine de la phase d’élimination de 12 semaines. Les nutritionnistes ont utilisé ces journaux pour analyser et évaluer leur observance au régime appauvri en FODMAP.

Les chercheurs ont utilisé une échelle du nom d’Irritable Bowel Syndrome Severity Scoring System ou IBS-SSS (système de notation de la gravité du SII) pour mesurer la gravité du SII des patients au départ et encore suivant la période de l’étude, pour déterminer s’il y avait eu des améliorations. L’IBS-SSS mesure cinq des symptômes du SII :

  1. l’intensité de la douleur abdominale;
  2. la fréquence de la douleur abdominale;
  3. la distension abdominale/les ballonnements;
  4. le mécontentement au niveau des habitudes intestinales;
  5. la perturbation générale de la vie occasionnée par les symptômes.

Les patients évaluent chacun de ces éléments sur 100 – les chiffres les plus élevés dénotent une maladie plus grave – et les additionnent pour obtenir une note maximale totale de 500. Les personnes dont le score est inférieur à 75 sont considérées en rémission si elles ont déjà eu un score plus élevé, car cela est considéré comme un score normal pour les personnes qui ne souffrent pas de SII. Une diminution du score de plus de 50 points chez une personne indique une amélioration cliniquement pertinente.

Dans cette étude, les patients du groupe de yoga ont commencé avec un score moyen de 263,02 et, après la période d’étude, leur score moyen avait chuté à 196,86. Dans le groupe du régime appauvri en FODMAP, le score de départ moyen était de 259,73, mais à la fin de l’étude, il était de 163,55. Bien que le régime appauvri en FODMAP ait occasionné une plus grande baisse du score, la différence entre les deux groupes n’est pas statistiquement différente. Selon les auteurs de l’étude, cela montre que les deux interventions entraînent une réduction similaire et importante de la gravité du SII.

Bien que ces traitements puissent être efficaces, il est important de s’assurer que vous les suivez correctement afin d’éviter des répercussions négatives, telles qu’une blessure causée par une mauvaise forme dans une pose de yoga ou une carence nutritionnelle causée par un régime appauvri en FODMAP mal conçu. Si vous souhaitez essayer l’un ou l’autre de ces traitements, veuillez communiquer avec votre équipe de soins de santé.


1. Schumann D et al. Randomised clinical trial: yoga vs a low-FODMAP diet in patients with irritable bowel syndrome. Alimentary Pharmacology & Therapeutics. 2018;47(2):203-211.