Aujourd’hui, on entend les mots « sans gluten » partout dans le monde occidental puisque de plus en plus de produits sans gluten (SG) font leur entrée sur le marché. Voilà une excellente nouvelle pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque qui, dans le passé, devaient fouiller de fond en comble pour un pain SG dispendieux. Cependant, ce ne sont pas seulement les personnes aux prises avec la maladie cœliaque, une allergie au blé ou une intolérance au gluten qui achètent ces produits; de nombreuses autres personnes choisissent d’éliminer le gluten de leur régime alimentaire. Dans le présent article, nous répondrons aux questions que vous pourriez avoir relativement à l’élimination du gluten.

Le gluten est une protéine que l’on retrouve dans le blé, l’orge, le seigle et d’autres aliments. Le fait de consommer de la gliadine, une protéine du grain trouvée dans le gluten, déclenche chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque une réponse immunitaire inhabituelle qui entraîne l’aplatissement et la transformation des millions de projections filiformes microscopiques (villosités) qui tapissent la paroi interne du petit intestin. En conséquence, les personnes atteintes de la maladie cœliaque ne peuvent pas bien digérer les nutriments trouvés dans les aliments et elles présenteront, entre autres, les symptômes déplaisants suivants : une anémie, de la diarrhée, une perte de poids, de la fatigue, de l’essoufflement, des crampes, des ballonnements, de l’irritabilité et des problèmes de la peau.

Les personnes souffrant d’une intolérance non cœliaque au gluten éprouvent des effets indésirables tels que des ballonnements, des douleurs abdominales, de la diarrhée et de la fatigue après avoir consommé du gluten, mais elles ne souffrent pas de dommages aux intestins et pourraient être en mesure de tolérer de petites quantités de gluten.

 

1. Qui élimine le gluten?

Quoique le diagnostic de la maladie cœliaque soit de plus en plus courant, cette affection ne touche que 1 % de la population, bon nombre de celle-ci n’ayant pas reçu de diagnostic.1 Un autre 3 à 6 % de la population pourrait être aux prises avec une intolérance ou une sensibilité non cœliaque au gluten.2,3 Les recherches démontrent que jusqu’à 22 % des Canadiens optent de limiter le gluten dans leur régime ou de l’éliminer complètement!4

 

2. Pourquoi éliminer le gluten?

À part les personnes ayant reçu un diagnostic de la maladie cœliaque ou d’une intolérance au gluten, certaines personnes éliminent le gluten en vue d’appuyer un membre de la famille. On entend aussi dire que certaines personnes se sentent simplement mieux lorsqu’elles cessent de consommer du gluten. Il n’existe aucune preuve pour soutenir la majorité des motifs donnés pour l’élimination du gluten, mais ils deviennent de plus en plus acceptés socialement.5 Certaines raisons citées comprennent le désir d’avoir un bon état de santé global, l’amélioration de la santé digestive et la perte de poids. D’autres personnes croient que le gluten est la cause du syndrome de l’intestin perméable, que le tractus gastro-intestinal humain est incapable de digérer le gluten ou que le blé n’est pas bon pour la santé puisqu’il est souvent un organisme génétiquement modifié (OGM). Cependant, il faudrait aussi éviter le maïs, le soya, le riz, les tomates, les produits laitiers, les pommes de terre et bien d’autres produits si l’on croit que les OGM ne sont pas bons pour la santé. Il n’est pas logique de simplement éliminer le gluten pour éviter les aliments génétiquement modifiés.

 

3. Un régime sans gluten est-il idéal?

Si vous souffrez de la maladie cœliaque ou d’une intolérance au gluten, la réponse est un oui ferme; pour le restant des gens, cela n’est pas nécessairement vrai. Il n’existe aucune raison d’exclure les produits du blé de votre régime; de plus, cela pourrait vous porter à choisir des aliments qui sont moins bons pour la santé. Par exemple, si vous avez un choix entre le quinoa (sans gluten) et du pain blanc, l’aliment sans gluten constitue une meilleure option. Cependant, si vous avez à choisir entre du pain fait de blé germé et un produit SG ayant subi plusieurs transformations, l’aliment fait de blé est plus nutritif et est donc le meilleur choix. Pour les personnes pouvant tolérer le gluten, la consommation d’aliments moins transformés et d’une quantité accrue de fruits et de légumes confère probablement plus de bienfaits à la santé qu’un régime SG. Cela dit, il est possible de consommer un régime SG équilibré; cependant, cela demande plus de travail et coûte habituellement beaucoup plus cher. Il faut aussi se souvenir que ce qui fonctionne pour une certaine personne ne fonctionnera pas nécessairement pour une autre. Le fait qu’un régime sans gluten est utile pour quelqu’un ne veut pas dire qu’il sera automatiquement bénéfique pour tout le monde. Nous vous recommandons de consulter un diététiste professionnel si vous décidez d’éliminer le gluten afin de vous assurer que votre régime répond à vos besoins nutritionnels.

 

4. Évitez-vous vraiment le gluten?

Lorsque les gens songent au gluten, ce sont souvent le pain et les pâtes qui viennent à l’esprit; cependant, le gluten se trouve dans une grande variété d’aliments (qu’il s’agisse d’une contamination croisée ou de gluten ajouté intentionnellement), y compris : les boissons comme la bière et certains thés et cafés aromatisés; les viandes transformées (et leurs équivalents végétariens) comme le simili-bacon en miettes, les saucisses, les charcuteries, les hamburgers et les hot-dogs; les condiments comme les sauces (y compris la sauce soya), les vinaigrettes, les mélanges d’assaisonnements, le bouillon et les aromatisants utilisés sur certaines croustilles; d’autres aliments comme les céréales, le matzo, l’avoine, le chocolat, la soupe, la crème glacée, la réglisse, les vitamines et les suppléments. Puisque le gluten est utile dans plusieurs aspects de la fabrication des aliments, il est ajouté à de nombreux produits. À moins de toujours vérifier l’emballage pour le symbole indiquant l’absence de gluten, vous pourriez consommer du gluten sans le savoir.

 

5. Quelle est la différence entre les produits certifiés sans gluten et les produits affichant d’autres allégations relatives au gluten?

Bon nombre des aliments soi-disant « sans gluten » retrouvés dans les restaurants et les chaînes de restaurants à service rapide ne sont probablement pas traités dans un environnement entièrement exempt de gluten. Cela pourrait être le cas en raison de la politique de la compagnie ou parce que les employés ne suivent pas les règles. À titre d’exemple, un employé pourrait toucher de la pâte à pizza régulière et ensuite toucher de la pâte sans gluten sans se laver les mains ou changer de gants, contaminant donc cette dernière. Vous devriez surtout vous méfier des restaurants dont les produits affichent l’allégation « gluten responsable » ou tout autre terme autre que « sans gluten ». Ces produits sont destinés à la grande partie de la population n’ayant pas réellement à éviter le gluten, mais qui choisit de le faire parce qu’elle croit que consommer moins de gluten est bon pour la santé. Ce genre d’étiquetage peut porter à confusion pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque et peut être néfaste à leur santé.

 

6. Que devrais-je faire si je m’inquiète que le gluten pourrait être problématique pour moi?

Si vous croyez que vous pourriez être atteint de la maladie cœliaque ou avoir une intolérance au gluten, consultez votre médecin avant de passer à un régime sans gluten. Faites part de vos inquiétudes à votre médecin et demandez à subir un test de dépistage de la maladie cœliaque. Une analyse sanguine peut vous dire avec une précision de 99 % si vous souffrez de la maladie cœliaque, mais elle ne fonctionnera pas bien si au moment de passer le test vous suivez un régime sans gluten. De plus, les symptômes que vous éprouvez qui vous portent à croire que le gluten vous est néfaste pourraient être causés par une autre maladie ou un autre trouble nécessitant une différente méthode de traitement. Que l’on vous donne un diagnostic d’un trouble lié au gluten ou que l’on trouve une autre cause pour expliquer vos symptômes, il est préférable de recevoir l’opinion d’un médecin au lieu de prendre des risques avec votre santé. Si vous avez toujours des inquiétudes après qu’un médecin vous dit que le gluten n’est pas un problème, nous vous recommandons de consulter un diététiste professionnel. Celui-ci peut vous aider à déterminer si un autre aliment pourrait être la cause de vos symptômes ou il peut vous guider dans le processus d’un régime d’élimination.


Publié pour la première fois dans le bulletin Du coeur au ventreMC numéro 189 – 2014
1. Silvester JA et al. Long-term management of patients with celiac disease: current practices of gastroenterologists in Canada. Canadian Journal of Gastroenterology. 2010;24(8):499-509.
2. Leonard MM, Vasagar B. US perspective on gluten-related diseases. Clinical and Experimental Gastroenterology. 2014;7:25–37.
3. Sapone A et al. Spectrum of gluten-related disorders: consensus on new nomenclature and classification. BMC Medicine. 2012;10:13.
4. National Post. Gluten free craze growing: Only 1% of Canadians are celiacs, but nine million people are on restricted diet, industry expert claims. Accessible à : http://life.nationalpost.com/2013/11/20/gluten-free-craze-growing-only-1-of-canadians-are-celiacs-but-nine-million-people-are-on-restricted-diet-industry-expert-claims/. Accessed 2013-03-04.
5.  Gaesser GA, Angadi SS. Gluten-Free Diet: Imprudent Dietary Advice for the General Population? Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics. 2012: 2212-2672